Les vraies couleurs

Les fleurs, les feuilles, les écorces sont au centre de notre projet. Chatoyantes ou insignifiantes, fortes ou fragiles, elles ont la couleur en elles. Chacune sa couleur, son caractère et son authenticité. Utilisées dans leur état original ou sous forme de pigments, les couleurs naturelles offrent des qualités chromatiques uniques aux déclinaisons innombrables.

Rubrique Atelier

La matière première

Le lin est notre textile favori, d’abord, pour ses propriétés : fibre naturelle par excellence, à la fois résistante et souple, le lin développe, au contact des pigments végétaux, des intensités et des profondeurs chromatiques instables, fascinantes, infinies. Le lin a des qualités écologiques : il ne produit aucun déchet et pousse uniquement grâce à l’eau de pluie. Son empreinte sur l’environnement est donc minimale.

« Slow made »

Chaque pièce suit un long et lent processus de création. La question de la durée est essentielle, que ce soit dans la préparation des textiles ou dans les bains de teinture. Il y a un temps pour la couleur. Trop court, il ne donne rien, ou presque ; trop long, il a tendance à effacer les nuances et les particularités. Le « slow made » est aussi à mettre en relation avec la valorisation des savoir-faire, de l’artisanat et du fait main. Il est une alternative, à nos yeux nécessaire, à la production et à la consommation de masse.

Ottuno atelier
Ottuno atelier
Ottuno atelier

Teinture

Tous les cousins sont teints avec des pigments naturels. Les supports textiles les plus « bruts » sont sélectionnés afin que la matière soit la moins apprêtée possible. Ils sont découpés, rincés et plongés dans un bain durant plusieurs heures avant d’être teint. Cette opération, qui porte le nom de « mordançage », est primordiale. Elle détermine la bonne fixation du pigment et la solidité des couleurs. Une fois teints, les tissus sont abondamment rincés et lavés, afin d’enlever le surplus de matière et d’éviter les dépôts.

Ottuno atelier

Entretien

Les couleurs naturelles ont leurs qualités et leurs sensibilités. Elles résistent bien au lavage, pour autant que celui-ci se fasse à la main et à 30-40 degrés. Le repassage ne pose également aucun problème, même très chaud pour le lin. En revanche, les couleurs naturelles sont sensibles à la lumière. L’exposition à une source de lumineuse forte ou directe et de manière prolongée altère les couleurs. Les couleurs naturelles évoluent avec le temps, en particulier sur la laine qui est une matière organique, donc vivante. Mais attention : elles n’en sont pas moins belles, simplement différentes. Certaines gagnent même en intensité selon la composition du tissu. Ainsi, on ne parle pas de couleur « délavée » mais bien de couleur « transformée ».

Ottuno atelier

 

Updating…
  • Votre panier est vide.